Mousses-Trotteurs : la Beerlao (Laos)

Que boire au Laos ? Contrairement au voisin thaïlandais, qui propose le triptyque Leo/Chang/Singha (mais pas seulement), ici on n’hésite pas longtemps.

Nationalisée lors d’un vent communiste en 1975, la brasserie dépend aujourd’hui à 50 % du gouvernement, mais aussi à 25 % de la branche asiatique du géant Carlsberg. Chaque année, environ 160 millions de litres de bière sont produits.
Curiosité, depuis une vingtaine d’années, la société fait aussi… de l’eau minérale.

La main d'Audrey trinque avec le visage niais de Jack.

La main d’Audrey trinque avec le visage niais de Jack.

Faut-il s’en enorgueillir ? La marque à la tête de tigre détient 99 % du marché. La concurrence avec la Singha et la Chang thaïlandaises n’existe pas : elles ne sont pas distribuées dans le pays.

La Beerlao la plus courante est une bière légère (lager, 5°). Pas très chère au pays, vous pourrez trouver cette bouteille en France dans les magasins Tang Frères.

L’avis des Mousses-Trotteurs : encore une bière qui n’explose pas les budgets, on est obligé de tirer son chapeau. La qualité gustative est là, enfin on n’a pas cherché plus loin que se rafraîchir après une marche émerveillée, les yeux sur des falaises, une rivière, une jungle verdoyante…
La déguster en zone industrielle à Melun changerait-il la donne ? Sans doute, mais ce n’est pas dans nos projets.

Notre note : 6/10. Belle présentation. Et on ne va pas créer de conflit avec les Thaïlandais quand même !

Laisser un commentaire